Dans une autre vidéo, j’expliquais le monde subtil des pensées dans lequel nous vivons. Il me parait également important de prendre conscience du poids des mots. Au commencement, il y a une pensée, que vous gardez en vous, dans votre jardin secret, ou alors que vous allez exprimer avec des mots. Nous avons déjà vu que l’ensemble de nos pensées, déterminent notre réalité. Et bien les mots aussi !

  • Attention à vos mots !

Les mots que vous utilisez pour vous ou pour les autres sont très importants. Et là aussi, il convient d’en prendre conscience.

Prenons un exemple bien concret : Vous venez de vous tromper et à haute voix, vous vous dites « Ah mais que je suis bête ! ». Erreur. Vous vous êtes mal exprimé. C’est comme si l’action que vous veniez de faire déterminait qui vous êtes. Il faudrait plutôt dire « ce que je viens de faire est bête ». Cela change beaucoup de choses sur la manière de nous voir. On a tous des moments où l’on se trompe, où l’on fait des trucs bêtes et ce n’est pas grave. Cela ne fait pas de nous une personne bête.

Prenons un autre exemple avec nos chérubins : Deux de vos enfants se chamaillent et l’un tape sur l’autre. Jusque là, rien d’extraordinaire. Vous réagissez et dites  » oh mais tu es méchant de faire çà à ta soeur ! ». Erreur. Mauvaise formulation. Votre enfant a eu un mauvais comportement à un moment donné de sa vie. Cela ne fait pas de lui un enfant méchant. Alors bien entendu, si vous le dites une fois par an, cela n’aura pas trop d’impact sur votre enfant. Mais si vous lui répétez plusieurs fois par jour pendant des années… Que va-t-il croire ? C’est comme si vous lui colliez une étiquette sur le front avec marqué « méchant ». Il va le croire car il vous croit et il va même le devenir. Vous pourriez à la place dire « Tu as eu un mauvais comportement. Ce comportement de frapper est méchant » par exemple.

  • Le poids des mots.

Un mot peut être tout doux, tout tendre ou bien au contraire tranchant comme une lame et blesser. Nous avons tendance à mettre des étiquettes facilement sur nos enfants, sur nous même. « Quel pleurnichard ! »  » Quel peureux !  » « Elle est fragile »… À force de les répéter, nos enfants le croient et vont s’identifier à cela. Ils vont tout faire inconsciemment pour coller avec cette étiquette, qu’ils vont porter toute leur vie. Est ce vraiment ce que nous voulons ? En Hypnose Humaniste, je décolle à longueur de journée toutes ces étiquettes mais parfois bien tard. Pourrions nous faire autrement dès le départ ?

  • Les mots prennent vie.

Si vous voulez faire évoluer les choses pour vous, pour votre bien-être, dans votre vie, c’est la première chose à faire. Prendre conscience de ce que vous vous dites. Est ce positif ou négatif ? Quelles sont vos mots, vos expressions pour décrire ce que vous ressentez par exemple ? Êtes vous du genre à vous répéter plusieurs fois par jour « ça me gonfle ! » ? Avez vous des problèmes de poids ? Ou encore « ça me saoule » problème au foie, problème d’acidité ? « J’en ai plein le dos » problème de dos ?

Vos pensées puis vos mots vont déterminer votre personnalité, votre corps, votre vie et tous les événements qui vont s’y produire.

 

« Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde » Bouddha. La pensée est à l’origine de tout. Cette énergie va donner ensuite forme, devenir matière, solide. Je vous invite à jouer le jeu et à observer vos mots pendant une journée. Qu’avez vous remarqué ?

 

👉 Réagissez, commentez sous la vidéo YouTube : https://youtu.be/ippwrSTLphk

 

► Mon cabinet d’hypnothérapeute humaniste : http://www.audejatteau.fr/