J’ai le souvenir lointain d’une jeune femme poussant un caddie dans un supermarché et le remplissant sans se poser de questions, en pensant bien faire. Quelques légumes et fruits, du pain, des féculents, des conserves, des surgelés, des yaourts, des gâteaux, du soda… J’en ai fait du chemin et je vous invite à le découvrir.

  • Le temps de la mal-bouffe.

Nous ne pouvions plus le nier tant nous en avons été informé. Les produits transformés de grande distribution sont mauvais pour notre santé. Produits chimiques en tout genre, sel et sucre en quantité astronomique. Des poulets élevés en batterie bourrés d’antibiotiques que l’on gonfle avec de l’eau pour qu’ils pèsent plus lourd, des crevettes trempées dans un produit toxique pour qu’elles soient appétissantes. La liste est longue et je ne vais pas commencer à tout énumérer dans cette article. Nous mangions de tout : des litres de sodas, des gâteaux, de la pâte à tartiner au petit déjeuner… Nous allions dans des fast-food.

  • Vers une alimentation plus saine.

À la naissance de mon fils Noah, nous venions d’emménager dans une maison dans un petit hameau de Sonchamp près de Rambouillet dans les Yvelines. Nous étions juste à côté d’un agriculteur. Je me souviendrai toute ma vie du jour où je l’ai vu enfiler une tenue de cosmonaute pour aller répandre ses produits dans ses champs. Comment accepter une telle chose ? Comment pouvais-je nourrir mon enfant avec cela ? Ça a été le choc.

Cela devint ma priorité. Comment mieux me nourrir ? Comment mieux nourrir ma famille ? Après des recherches, je suis tombée sur l’extracteur de jus et des jus de légumes. J’étais lancée et je ne me suis jamais arrêtée…

  • Notre alimentation.

Loin de moi l’idée de dire que notre alimentation est la meilleure. Elle est celle qui nous correspond. N’aimant pas trop les étiquettes, je ne me considère comme ni vegan, ni végétarienne, ni crudivore… Je ne veux pas rentrer dans une case.

À la maison, nous privilégions les fruits et les légumes crus au maximum sous différentes formes (jus, crudités, fruits à croquer…). Chacun écoute ses envies et ses ressentis.

Nous mangeons parfois de la viande, achetée au marché et bio, parfois des œufs, du poisson, du pain, du fromage de chèvre… Nous adorons aller au restaurant de temps en temps pour une bonne pizza.

Nous avons arrêté l’alimentation industrielle, le lait de vache sous toutes ses formes, le sucre raffiné, une véritable drogue. Et nous pratiquons de temps de temps des jeûnes, intermittents, secs ou à l’eau en fonction des envies et des périodes.

  • Un équilibre.

Dans la vie, tout est question d’équilibre.

Depuis toutes ces années, je retrouve un corps plus solide. J’ai perdu du poids, ma peau s’est améliorée, ma vitalité. Mon corps passe beaucoup moins de temps à digérer tout un tas de choses. J’ai appris à mieux m’écouter. J’ai repris mon alimentation en main. Je teste et j’expérimente. Je suis beaucoup plus à l’écoute de mon corps.

 

Prendre soin de son corps en mangeant des choses saines, des fruits et légumes issus de la nature. Prendre soin de son corps pour qu’il dure le plus longtemps possible et sans être malade. Nous sommes ce que nous mangeons. En prendre conscience est déjà un très grand pas.

 

👉 Réagissez, commentez sous la vidéo YouTube : https://youtu.be/WfcVc1cEpfo